asticoteur


asticoteur

⇒ASTICOTEUR, subst. masc.
Néol., fam. Celui qui asticote (quelqu'un) :
C'était un plaisir de le taquiner [Grosclaude] (...) Il a la riposte foudroyante. Il était entendu que je me sacrifierais dans ce rôle d'asticoteur martyr et je me retrouvais, au dessert, barbelé de traits grosclaudiens.
L. DAUDET, Salons et journaux, 1917, p. 22.
Rem. 1re attest. 1813 (J.-F. ROLLAND, Dict. du mauvais lang., p. 12); dér. de asticoter, suff. -eur2.
STAT. — Fréq. abs. littér. :2.

asticoteur, euse [astikɔtœʀ, øz] n.
ÉTYM. 1813; de asticoter, et -eur.
Fam. Personne qui asticote (quelqu'un).
0 J'aime pas les asticoteurs ! (Elle lui donne un coup de poing et sort par la droite).
E. Labiche, la Chasse aux corbeaux, II, 6.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • asticoter — [ astikɔte ] v. tr. <conjug. : 1> • 1747; de dasticoter (1642) « jargonner, contredire, ennuyer »; de l all. dass dich Gott... ! « que Dieu te... » interprété d asticot ! (1616); avec infl. de estiquer « piquer », néerl. steeken ♦ Fam.… …   Encyclopédie Universelle